Aller au contenu

La Place de l'Art - Cycle de création 2023-2026

À partir de cette rentrée 2023, et pour les quelques années qui viennent, la compagnie s’engage dans un cycle de créations dont la thématique sera la place de l’Art. La place que l’Art occupe dans nos vies, et les places sociales auxquelles l’Art nous assigne – ou participe à nous assigner.

 

Un premier spectacle, intitulé Présent !, viendra raconter mon rapport contrarié à une forme particulière d’art contemporain : la performance (terme valise, qui désigne une multitude de démarches). L’art contemporain est un sujet de polémique permanent. Ce projet d’écriture, loin de vouloir alimenter les tensions qui entourent le sujet, veut au contraire observer ce qui nourrit ces tensions à l’échelle intime (c’est à dire à ma propre échelle), dans l’espoir de les apaiser. C’est ma propre résistance à certaines formes d’art que je viendrai questionner au fil de ce travail. J’en suis encore au prémices : je suis allé à la rencontre d’une douzaine d’artistes qui pratiquent la performance. A travers nos discussions, les émotions comme les réflexions s’affinent et se contredisent. Ce récit sera une sorte de bilan d’étape, un compte rendu de là où en seront les problèmes esthétiques et politiques qui se posent à moi (à nous?) quand je me confronte à cette question.

 

Zamba (comment ressusciter l’être aimé avec un tambour), sera une première pour moi. À l’occasion de ce projet, je m’essaierai à la réalisation d’un docu-fiction radiophonique, dont j’ai l’intention de faire une forme scénique. Ce sera donc un spectacle sonore, une écriture tirée de la collecte de témoignages en France et en Argentine, et une histoire qui parlera de musique populaire du Noreste argentin, de deuil et d’émigration.

 

Enfin, un dernier projet – qui cherche encore son titre – donnera lieu à une maquette en juin 2024, à la Fabrique de Chantenay à Nantes. Nous avons encore peu de choses de cette future pièce de théâtre, mais nous avons un « pitch » de départ : une compagnie de théâtre, en pleine crise existentielle, s’est associée à des chercheurs.ses en sciences humaines, des urbanistes, des archéologues, des youtubeurs.ses, des spécialistes en permaculture, des dirigeant.es de PME, des guides de haut montagne, des culturistes, deux nageuses synchronisées et une charcutièretraiteuse pour créer son nouveau spectacle. Un spectacle dont l’ambition n’est autre que de plaire à tout le monde, sans exception.
Ce pitch, plus qu’un scénario, est un point de départ pour les improvisations qui nourriront l’écriture du spectacle. Notre idée, c’est surtout de traiter notre sujet avec fantaisie et légèreté, avec l’énorme et très modeste ambition de faire honneur à l’élan naïf et généreux de nos personnages.

 

Juan Pablo Miño